Pas de couverture santé, moins de vaccins pour les enfants pauvres
Accès aux soins

Pas de couverture santé, moins de vaccins pour les enfants pauvres

Gérôme GUITTEAU g.guitteau@agmedias.fr
Médecins du Monde en Guyane va dans les quartiers informels. L'association apporte la connaissance du droit ainsi que les premiers soins à des personnes invisibilisées.
Médecins du Monde en Guyane va dans les quartiers informels. L'association apporte la connaissance du droit ainsi que les premiers soins à des personnes invisibilisées. • SÉBASTIEN DJUIJDAM

La thèse de Robin Georges, en pédiatrie, présentée, avant les grandes vacances, montre que 82,4 % des enfants concernés par l'étude, ne bénéficient d'aucune couverture santé.

Les chiffres s'agrègent sur les différents écrans de la salle du centre hospitalier de Cayenne (CHC). Ils disent tous la même chose : la pauvreté domine des quartiers entiers de la Guyane. Et cette pauvreté abîme les vies.

Robin Georges, pédiatre à la permanence d'accès aux soins de santé (Pass) du CHC a mené une des très rares études sur « l'état des lieux sanitaire et social des enfants précaires de l'Île-de-Cayenne ». Il l'a présentée dans le cadre de sa thèse, en juin dernier.

« Nous avons mené une étude descriptive, prospective, multicentrique se déroulant dans quatre structures : l'Arbre fromager, Médecins du Monde, Permanences d'accès aux soins de santé (Pass) du CHC et de Balata. L'étude a été menée du 1er août au 30 octobre 2021, dans l'Île-de-Cayenne. Les patients inclus étaient les mineurs consultants le pédiatre des quatre structures de l'étude », explique Robin Georges.

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger