Outre-mer aussi, Nathalie Arthaud veut renverser le système
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
PRESIDENTIELLES 2022

Outre-mer aussi, Nathalie Arthaud veut renverser le système

FXG, à Paris
Nathalie Arthaud à Strasbourg le 5 mars 2022
Nathalie Arthaud à Strasbourg le 5 mars 2022 • FREDERICK FLORIN (AFP)

La candidate de LO n’a développé de volet spécifiquement outre-mer à son programme présidentiel, elle ne prône pas même l’autonomie mais « un gouvernement des travailleurs ».

 Pour la troisième fois, Nathalie Arthaud, professeure d’économie et gestion dans un lycée de la Seine Saint-Denis, postule à l’élection présidentielle sous les couleurs de l’Union communiste plus connue sous le nom de Lutte Ouvrière. Elle défend un programme résolument anti-capitaliste, tourné vers les « travailleurs ».

« Aucun salaire, aucune allocation, aucune pension ne doit être inférieur à 2 000 euros par mois », promet la candidate trotskiste. On ne trouvera pas dans son programme de volet spécifique à l’Outre-mer. Si elle a des idées pour améliorer la condition animale, les déserts médicaux, qu’elle défend la suppression de la TVA ou le droit à mourir