Les Amérindiens entrent en résistance
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Les Amérindiens entrent en résistance

Bernard DORDONNE
Jean-Philippe Chambrier, Daniel François et Anne-Marie Chambrier, les coordinateurs de la Foag (BD)
Jean-Philippe Chambrier, Daniel François et Anne-Marie Chambrier, les coordinateurs de la Foag (BD)

La fédération des peuples autochtones de Guyane prend son bâton de pèlerin. « Nous allons aller dans tous les villages amérindiens pour leur présenter la plate-forme de revendications, coiffée d'exigences » , qu'elle va remettre à l'État.

Samedi, au village de Sainte-Rose-de-Lima à Matoury, la Fédération des organisations autochtones de Guyane (Foag) a organisé une conférence sur la situation de ces peuples. Lors de cette rencontre, intitulée la « révolte » , les responsables ont présenté le message d'exigences qu'ils vont adresser aux politiques et à l'État. « Nous ne sommes plus dans la revendication nous sommes dans les exigences » , explique Jean-Michel Chambrier, coordinateur