L'ancien ministre de l'Outre-mer, Bernard Pons, est décédé
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
POLITIQUE

L'ancien ministre de l'Outre-mer, Bernard Pons, est décédé

François-Xavier Guillerm
Bernard Pons a été aux premières loges de l'Outre-mer : du lancement des premières fusées aux lois mémorielles Taubira de reconnaissance de l'esclavage comme crime contre l'humanité (FXG)
Bernard Pons a été aux premières loges de l'Outre-mer : du lancement des premières fusées aux lois mémorielles Taubira de reconnaissance de l'esclavage comme crime contre l'humanité (FXG)

L'ancien ministre de l'Outre-mer de Jacques Chirac Bernard Pons, de 1986 à 1988, s'est éteint ce 27 avril à l'âge de 95 ans. Il a longtemps vécu en Martinique, avant de partir en 2013 s'installer dans le Sud de la France, à Aigues-Mortes.

 Natif de Béziers, Bernard Pons s'installe comme médecin dans le Lot après ses études de médecine à Montpellier et un passage très jeune dans la Résistance chez les FTP. C'est à Cajarc qu'il va rencontrer Georges Pompidou puis Jacques Chirac. Dans le train de nuit pour Paris, les deux hommes vont prêter le serment du Capitole, du nom de ce train. Ils sont tous les deux élus députés en 1967. Leur amitié va durer quarante ans. Mais c'est Pompidou qui l'envoie en Outre-mer pour préparer la présidentielle de 1969.

" J'ai eu véritablement un coup de cœur pour l'Outre-mer, témoignait-il pour France-Antilles en 2018, à l'occasion de la sortie de son autobiographie " Aucun combat n'est perdu d'avance ", aux éditions de L'Archipel... Et je réalise aussi bien