La Guyane a son boulevard à la Foire de Paris
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
TOURISME

La Guyane a son boulevard à la Foire de Paris

François-Xavier GUILLERM, à Paris
Ste?phane Lambert de la brique de Guyane @ Alfred Jocksan
Ste?phane Lambert de la brique de Guyane @ Alfred Jocksan

Un des endroits les plus courus de cette 116e foire de Paris s’appelait ni plus ni moins que « le boulevard de la Guyane » au Hall 4 du parc des exposition de la porte de Versailles à Paris. De part et d’autre de ce « boulevard », une vingtaine de stands guyanais pour donner à découvrir, à entendre, à manger ou à décorer aux amoureux ce grand rendez-vous shopping phare du printemps parisien jusqu’au 9 mai prochain. Un grand retour après deux ans d’absence due à la crise sanitaire.

 Cette année, c’est le Comité du Tourisme de la Guyane qui organise, sous l’égide de la Collectivité Territoriale de Guyane (et le concours du centre spatial guyanais), la participation du territoire. Le village Guyane s’étend sur une superficie de 420 m2 répartie en huit blocs que se sont partagés La corbeille à confitures (élaborées par Brigitte Le Pelletier, maitre artisan confiturier, plusieurs fois médaillée au Concours Général Agricole pour ses fameuses confitures d’ananas au curry et raisins secs, de mangues et curcuma, et de papayes), les délices de Guyane (et leurs fameux piments que l’on ne présente plus), Biostratège Guyane (qui propose son pack Guyane immunité avec ses plantes médicinales locales, ses poudres de fruits — wassaï, awara ou camu-camu — et encore ses produits cosmétiques bio-sourcés !), l’association Saveurs exotiques qui développe des produits transformés à base de fruits de palmiers, l’association Mo (présidée par Auguste Horth, dont l’objectif est d’organiser des événements, des défilés de mode en représentant la Guyane par ses traditions et ses valeurs), l’association Corossol artisanat (qui offre sous une même enseigne les produits d’artisanat d’art palikur de la famille