Foncier : les accords de Guyane ont-ils été respectés ?
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
ACCORDS DE GUYANE

Foncier : les accords de Guyane ont-ils été respectés ?

Elias Halile-Agresti, e.halile-agresti@agmedias.fr
Signature de l’Accord de Guyane, le 21 avril 2017, à la préfecture de Cayenne. Au centre, en t-shirt bleu : Davy Rimane - Archives France-Guyane
Signature de l’Accord de Guyane, le 21 avril 2017, à la préfecture de Cayenne. Au centre, en t-shirt bleu : Davy Rimane - Archives France-Guyane

Nous poursuivons notre dossier sur les accords de Guyane, cinq ans après leurs signatures, avec un volet déterminant : le foncier.

Attribution gratuite, à la CTG et aux communes, de 250 000 hectares

Par un courrier daté du 4 juillet 2019, le préfet de Guyane a proposé au président de l’Association des Maires du territoire, et au président de la CTG, d’initier les travaux préparatoires pour ces transferts de foncier, tout en confirmant que les commissions d’attribution foncière continueraient de se tenir, pour ne bloquer aucun projet engagé par les collectivités. Les travaux préparatoires se poursuivent donc, mais la situation n’aurait pas évolué depuis, et une certaine opacité semble entourer ce dossier. En effet, Davy Rimane, candidat aux prochaines élections législatives dans la deuxième