Féminicide : la cour de Cassation dépayse l'affaire Kereneur en Martinique

Féminicide : la cour de Cassation dépayse l'affaire Kereneur en Martinique

Romain ALLIMANT (r.allimant@agmedias.fr)
Nouvelle étape judiciaire pour l'affaire Kereneur, accusé de féminicide. La chambre de l'instruction de Fort-de-France va devoir se prononcer sur le chef d'accusation retenu, entre meurtre aggravé et violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner.
Nouvelle étape judiciaire pour l'affaire Kereneur, accusé de féminicide. La chambre de l'instruction de Fort-de-France va devoir se prononcer sur le chef d'accusation retenu, entre meurtre aggravé et violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Le 11 juillet 2023, l'affaire Kereneur a connu un nouveau rebondissement : la cour de Cassation a invalidé la dernière décision de la cour d'appel de Cayenne et a demandé le dépaysement du dossier en Martinique. Retour sur les multiples étapes judiciaires de cette affaire.

  • Quels sont les faits ?

En mai 2020, Karina Gama De Souza avait été retrouvée morte au niveau de la crique Tibourou, à Roura. Un an plus tard, le principal suspect, Sylvain Kereneur, est arrêté à Antibes dans les Alpes-Maritimes et avoue être impliqué dans le décès de son ex-compagne. Il est alors placé en détention et mis en examen pour homicide volontaire sur concubin.

S'il reconnaît être impliqué, Sylvain Kereneur nie avoir tué intentionnellement Karina Gama De Souza. Ses avocats demandent alors une requalification des faits en " violences ayant entraîné la mort sans intention...

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger