OÏAPOQUE : Onze passeurs condamnés
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

OÏAPOQUE : Onze passeurs condamnés

Gérard MATUZAC

Les membres et les chefs d'un réseau structuré qui ont mis en place pendant des mois une filière de clandestins sont aujourd'hui en prison.

À la tête de ce réseau, Lucivalda Olivieira Marques, alias Marilla. Elle agissait au plus haut niveau avec son compagnon, un certain Daniel Portela Sales, et deux autres comparses très actifs, Déosimar Cruz Costa (dit « l'Indien » ) et Kaio Lima Asuncao. Plus bas dans la pyramide, se trouvaient des « prestataires de service » aux tâches