Le meurtre d'Amélie Gaillard jugé pendant une semaine
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
MATOURY & KOUROU

Le meurtre d'Amélie Gaillard jugé pendant une semaine

Pierre-Yves CARLIER
Amélie Gaillard, lors de son élection au titre de Miss Kourou en 2007 (photos d'archives)
Amélie Gaillard, lors de son élection au titre de Miss Kourou en 2007 (photos d'archives)

À partir de demain et jusqu'à la semaine prochaine, la cour d'assises juge Dennis Grant, Johnny Wardrope et Rudy Yago pour le meurtre de l'ancienne Miss Kourou, abattue dans la nuit du 8 au 9 août 2010, lors d'un sound system à Balata.

Ils étaient quatre mis en cause, ils ne seront que deux au procès du meurtre d'Amélie Gaillard, qui s'ouvre demain devant la cour d'assises. De Rudy Yago, son frère Johnny Wardrope, Dennis Grant et Sam Terrence, seuls les deux premiers devraient comparaître. Dennis Grant a pris la fuite au Guyana et a envoyé à sa mère un courrier dans lequel il se défend. Sam Terrence a été mis hors de cause dans cette affaire et a été abattu, en 2012, lors d'un sound system.
Aujourd'hui, Rudy Yago, qui est sous contrôle judiciaire, apparaît comme le meurtrier de l'ancienne Miss Kourou, tuée d'une balle perdue lors d'un sound system à Balata, dans la nuit du 8 au 9 août 2010. Dans l'échange de coups de feu qui l'a opposé à Dennis Grant, c'est sa balle qui a tué Amélie Gaillard, selon l'expertise balistique.
Dans son ordonnance de mise