“Sentinelles de la nature”, l’application qui éradique une pollution
ENVIRONNEMENT

“Sentinelles de la nature”, l’application qui éradique une pollution

Marie ODRY (m.odry@agmedias.fr)
  Cette image, "Scène banale", a été photographiée en août 2022 par deux jeunes Guyanais qui sont des photographes passionnés, sous le pseudo OGISM. La légende de la photographie est " Un décor devenu banal". 
  Cette image, "Scène banale", a été photographiée en août 2022 par deux jeunes Guyanais qui sont des photographes passionnés, sous le pseudo OGISM. La légende de la photographie est " Un décor devenu banal".  • @OGISM

La Guyane a été le premier territoire ultramarin possédant l’application Sentinelles de la Nature. Les citoyens signalent une pollution sur leur smartphone et les collectivités sont informées afin d'éliminer au maximum la pollution du lieu. 

Pour bien commencer l’année, quoi de mieux que d’agir pour la planète, mais aussi pour son quartier.

Il est fréquent de voir des décharges publiques plus ou moins grosses lorsque l’on se balade. Pour certaines personnes, cela devient même une source de tensions et de problèmes économiques lorsque la montagne de déchets se trouvent à quelques mètres de sa maison.

 

 

L’application Sentinelles de la Nature s'utilise en Guyane depuis presque un an. Les citoyens signalent une source de pollution sur cette application et qui, part la suite, alerte les associations et les collectivités. Sentinelles de la Nature pourrait permettre de diminuer le fléau des déchets qui tâche le paysage guyanais.

 

Des tonnes de déchets ramassés régulièrement
 

Les “Mahury”, c'est-à-dire les ramassages citoyens, permettent parfois d’enlever de la nature des tonnes de déchets. En novembre dernier, grâce aux signalements  sur l'application, 1180 kilos ont été ramassés par les bénévoles, rue de l’industrie à Rémire-Montjoly. Le lieu était devenu une petite décharge à ciel ouvert, au bord de la route, abandonnée depuis des années. Lors de cette matinée, les citoyens ont ramassé les déchets possible à bras nus et le reste (véhicules hors d’usage, meubles, bois) a été ramassé quelques jours plus tard par la CACL.

Les déchets s’accumulaient depuis plusieurs années”, explique Celine Amoravain, bénévole de Sentinelles de la Nature et référente sur le territoire de Rémire-Montjoly. “ Pour agir, il faut tout enlever afin d’éradiquer réellement la source de pollution”, nous détaille la bénévole , "puisque dès qu’il y a un petit tas de déchets, cela laisse présager aux pollueurs que ce lieu est une décharge".

Celine Amoravain, bénévole de Sentinelles de la Nature et référente sur le territoire de Rémire-Montjoly, sur les lieux après le Mahury organisé rue de l’industrie à Rémire-Montjoly. Derrière elle, on peut y voir les derniers déchets qui attendaient d'être ramassés par la CACL. • M.O
Comment faire pour agir ?
 

Pour signaler une source de pollution du territoire, ou bien même devant chez soi, il faut télécharger l’application Sentinelles de la Nature et remplir le formulaire en ligne (nous avons testé pour vous, cela ne dure pas plus de dix minutes). Les informations seront transmises à l’association Guyane Nature Environnement, (porteuse du projet Sentinelles de la Nature en Guyane) afin de remédier à la problématique. La personne qui a signalé la dégradation du site sera informée de la dépollution du site.

Des nettoyages citoyens sont organisés régulièrement “ Cela peut paraitre une petite goutte d’eau dans l’océan, mais en réalité, on y arrivera si tous les acteurs se sentent concernés et agissent”, exprime Céline Amoravain.

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger