Rentrée : addition salée pour les manuels scolaires
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
ÉDUCATION

Rentrée : addition salée pour les manuels scolaires

Marie ODRY (m.odry@agmedias.fr)
Les manuels scolaires sont indispensables pour étudier, mais lorsqu’ils ne sont pas financés, ils représentent parfois un réel coût financier.
Les manuels scolaires sont indispensables pour étudier, mais lorsqu’ils ne sont pas financés, ils représentent parfois un réel coût financier. • M.O

En période de rentrée scolaire, le passage dans une librairie pour l’achat des manuels scolaires est essentiel. Des alternatives se mettent en place pour éviter que l’addition soit trop corsée. Frédéric Dumas, patron de quatre librairies, dont la célèbre Cas’A Bulles, nous en dit plus.

Un manuel de physique-chimie, un pour la spécialité géopolitique, encore un pour le latin… On pourrait s’y perdre avec toutes les nouvelles matières qu’imposent les réformes de l’Éducation nationale. Face à cela, les librairies s’organisent. La librairie La Légende du Colibri, situé rue Schoelcher à Cayenne, a ainsi mis en place depuis quelques années un système simplifié en vue de faciliter l’achat des manuels. « Je viens ici tous les ans puisque c’est très bien organisé », nous explique Louiza, venue acheter des manuels pour sa fille qui rentre en première générale. « J’ai confiance en eux. j’arrive , je dépose la liste, je paie et je récupère », ajoute la mère de famille. « Ils ont vraiment tout, cela nous évite de courir partout ! » renchérit, sa fille âgée de 16 ans.Devenu un rituel à chaque rentrée, l’achat des manuels monte...