Le vol Air France détourné sur Paramaribo, la faute à quatre arbres
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Le vol Air France détourné sur Paramaribo, la faute à quatre arbres

Thomas Fetrot (avec S.B)

Hier, le vol Air France en provenance des Antilles a été détourné sur l'aéroport de Paramaribo après trois remises de gaz. Un bouquet d'arbres trop hauts en début de piste avait entraîné, il y a un mois, une modification des procédures d'atterrissage.

Quelques arbres un peu trop haut. Telle est l'origine, hier, du détournement du vol Air France en provenance des Antilles vers l'aéroport de Paramaribo, au Suriname. Des arbres situés en début de piste qui ont entraîné une modification des procédures d'atterrissage sur la piste de Félix-Eboué. Ces nouvelles mesures, entrées en vigueur le 15 décembre, compliquent de manière considérable l'approche finale pour les pilotes.

Les autorités aéroportuaires ont constaté, il y a deux ans, que des arbres situés à l'entrée de la piste, dans la « finale » , soit les derniers mètres d'approche pour les avions à l'atterrissage, étaient trop grands. Dans un premier temps, la Chambre de commerce et d'Industrie (CCIG), responsable de l'aéroport, tente de trouver une solution afin de couper ces arbres gênants. Mais ceux-ci ont poussé sur un domaine privé. Face à cette difficulté,