La Guyane sauve sa filière biomasse
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Economie

La Guyane sauve sa filière biomasse

Gérôme GUITTEAU, g.guitteau@agmedias.fr
Le Martiniquais Max Orville député européen face à Thibault Lechat-Vega, 3e vice-président de la CTG en charge des affaires européennes et Thomas Caparros, président de l'Interprobois. L'amendement 33 qu'ils viennent de faire adopter au Parlement européen permettra de fournir 20% de l'électricité du territoire, estime le vice-président de la CTG. Dorénavant, l'objectif de 90% d'électricité verte produite en Guyane devient réalisable.
Le Martiniquais Max Orville député européen face à Thibault Lechat-Vega, 3e vice-président de la CTG en charge des affaires européennes et Thomas Caparros, président de l'Interprobois. L'amendement 33 qu'ils viennent de faire adopter au Parlement européen permettra de fournir 20% de l'électricité du territoire, estime le vice-président de la CTG. Dorénavant, l'objectif de 90% d'électricité verte produite en Guyane devient réalisable. • ©DR

L'amendement 33 adopté par le parlement européen sauve la filière biomasse guyanaise et donne une bouffée d'oxygène à la filière bois. La CTG, à travers son 3 e vice-président, a milité pour ces quelques lignes dans la directive européenne pour les énergies renouvelables. Un succès diplomatique qui ne constitue qu'une première bataille législative.

 C'était un simple paragraphe dans un document de près de 100 pages établissant la directive européenne sur les énergies renouvelables (RED III).
«L'électricité produite à partir de combustibles issus de la biomasse n'est prise en considération que si les combustibles utilisés ne comprennent pas la biomasse ligneuse primaire. » C'est-à-dire ne provenant pas par exemple d'une forêt primaire. La Guyane est composée à 90% de forêt primaire. Autant dire que toute la filière biomasse guyanaise devait disparaître... Plus grave, les dernières scieries du territoire allaient perdre au moins 15% de leurs revenus, synonyme de clef sous la porte.