Christophe Sirugue visite nos usines

Christophe Sirugue visite nos usines

R.F.
Bernard Boullanger a fait visiter son usine au secrétaire d'État à l'Industrie et au préfet hier (RF)
Bernard Boullanger a fait visiter son usine au secrétaire d'État à l'Industrie et au préfet hier (RF)

Le secrétaire d'État à l'Industrie visitait hier matin les locaux de la Solam. Bernard Boullanger, à la tête de la Société laitière de Macouria, n'a pas manqué d'appuyer sur les spécificités locales et les menaces qui pèsent sur elle.

Christophe Sirugue a pu goûter au « Fraîchement produit en Guyane » . C'était hier à la Solam, installée à la Carapa. Mais avant le plaisir des papilles, visite d'une heure de la société.
Bernard Boullanger a conduit la visite guidée réservée au ministre et sa délégation, sur fond de bruits des machines. Extérieur, intérieur ; revue des 200 références de yaourts, desserts et jus ; fabrication, stockage, chambre froide, emballage, départ pour les camions. Il a tout vu. Surtout, les spécificités locales. « À cause de la corrosion, on fabrique notre air pour pouvoir faire marcher les machines, montre Bernard Boullanger. On a été obligé de déshumidifier l'air et on est obligé d'avoir des zones de stockage pour ça, sinon on a des risques après sur les emballages. »
UNE ADAPTATION PERMANENTE
Le chef d'entreprise n'a eu de cesse de comparer son usine à celles de l'Hexagone. « Notre usine fait en un an ce que l'usine du Mans fait en trois jours! [...] En Métropole, c'est 80% d'usine et 20% de stockage. Ici, c'est l'inverse. Il nous faut donc énormément de foncier pour conserver la matière première. [...] Pour le même volume, on...

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger