Arianespace signe avec Amazon le plus gros contrat de son histoire
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
SPATIAL

Arianespace signe avec Amazon le plus gros contrat de son histoire

G.T. (g.tringham@agmedias.fr)
Photo d'illustration Arianespace
Photo d'illustration Arianespace

 Le géant américain Amazon a choisi la fusée Ariane 6 pour 18 lancements depuis Kourou. Ce contrat valide le placement en orbite d’une partie des satellites de la constellation Kuiper, qui devront diffuser une connexion à haut débit sur la planète d’ici à 2030.

 C’est un contrat “historique”. À l’heure où le Centre spatial guyanais demeure orphelin de Soyouz, et reste en attente des premiers lancements d’Ariane 6 et de Vega-C, le port spatial de l’Europe se réjouit de cette nouvelle. Elle a été annoncée ce mardi 5 avril au Space Symposium de Colorado Springs, aux États-Unis.

Après plus de deux ans de négociation, Amazon a retenu la fusée Ariane 6 pour mettre en orbite une partie des satellites formant la constellation Kuiper. Au titre de ce contrat, Arianespace effectuera 18 lancements sur une période de trois ans depuis le CSG, à Kourou. Sur ces 18 lancements, 16 seront assurés par la version la plus performante du nouveau lanceur, Ariane 64.

Stéphane Israël, Président exécutif d’Arianespace, a déclaré de son côté : "Ce contrat, le plus important que nous ayons jamais signé, constitue un grand moment dans l’histoire d’Arianespace. Nous sommes honorés du rôle significatif qui nous est offert dans le cadre du déploiement du projet Kuiper d’Amazon, qui entend connecter des dizaines de millions de personnes à internet. Il bénéficiera de l’esprit d’innovation de l’Europe, de la puissance industrielle et des années d’expérience de la filière Ariane. Le fait qu’Amazon ait choisi Ariane 6 pour réaliser cette mission est une immense source de fierté ainsi qu’une profonde marque de confiance envers notre nouveau lanceur."

Le projet Kuiper d’Amazon a pour objectif d’offrir, d’ici à 2030, une “connectivité à large bande, haut débit et à faible latence aux communautés du monde entier qui en sont actuellement privées, et ce, à des tarifs abordables. Les foyers, écoles, hôpitaux, entreprises, agences gouvernementales et institutions pourraient ainsi bénéficier prochainement d’un accès internet universel grâce au Projet Kuiper.”, précise encore Arianespace.

Cette nouvelle arrive alors que la date exacte du premier vol, ainsi que le premier passager de la nouvelle fusée européenne, n’est pas encore connue. Elle est appelée à succéder à Ariane 5, en exploitation depuis 1996.

La date du premier lancement dans le cadre du projet Kuiper n’est pas non plus connue pour l'instant… pas plus que le montant de ce contrat.