[INFO FG] Thierry Queffelec : « Le carnaval se fera, si la météo sanitaire est acceptable »
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
CARNAVAL 2022

[INFO FG] Thierry Queffelec : « Le carnaval se fera, si la météo sanitaire est acceptable »

Propos recueillis par Pierre ROSSOVICH (p.rossovich@agmedias.fr)
Vaval 2022 : la "pikure" ? - @Archives France-Guyane
Vaval 2022 : la "pikure" ? - @Archives France-Guyane

Malgré l’émergence du variant Omicron dans le département, le préfet autorisera bien la tenue du carnaval 2022. Mais pas à n’importe quelle conditions...Thierry Queffelec répond à nos questions. 

Le nombre de cas d'Omicron explose. Ce jeudi le taux d'incidence est 1 429/100 000 habitants. Avez-vous été pris de court ?
 
Le variant Omicron est arrivé plus vite que prévu en Guyane et se propage encore plus vite. Chaque variant est différent, la stratégie de contre-attaque évolue donc à chaque fois. A peine avons-nous eu le temps depuis la date du lever de l’état d’urgence sanitaire le 31 décembre dernier, que déjà Omicron s’était implanté et remplaçait le variant Delta. Dès vendredi dernier, j’ai donc demandé au gouvernement de remettre en place l’état d’urgence sanitaire. Il a été décrété mercredi en conseil des ministres.

A la différence des précédentes vagues, le niveau de circulation viral est sensiblement le même dans l’Hexagone et dans les Antilles. Il sera donc d’autant plus difficile de faire appel à la solidarité nationale dans les prochaines semaines. Sur notre territoire, la faiblesse du niveau de vaccination favorise une propagation massive de virus. Encore une fois, j’appelle donc à la responsabilité des Guyanaises et des Guyanais, tous ensemble, vaccinons-nous !
Le variant Omicron est moins virulent mais se propage plus vite. C’est donc l’hospitalisation conventionnelle qui risque d’être surchargée et non les services de réanimation cette fois-ci ?
 
En effet, avec Omicron, la pression sera plus forte sur nos capacités d’’hospitalisation. Nous avons un taux d’incidence très fort mais...
Sur le même sujet