Saint-Laurent du Maroni / Education

Les primaires font leur rentrée à Saint-Laurent du Maroni

Samuel Zralos 15.09.2020
Alain Ayong Le Kama (c) et Sophie Charles (g) en visite à l'école Alain Mouty de Saint-Laurent, dirigée par Raymonde Criton. - Samuel Zralos

Les écoles maternelles et élémentaires de Saint-Laurent ont retrouvé leurs élèves ce matin, comme à l'école Alain Mouty, qui a reçu la visite du recteur de Guyane.

Avec une semaine de décalage par rapport au calendrier national, en raison de la situation sanitaire à l'Ouest, les écoliers ont repris le chemin des cours ce matin à Saint-Laurent du Maroni. Une rentrée particulière, que les enfants que nous avons rencontré semblent apprécier, après six mois sans école.

A l'école Alain Mouty, « les inscriptions sont encore en cours », confie Raymonde Criton, la directrice, mais 340 écoliers sur 385 sont déjà venus ce matin. Comme leurs parents avaient beaucoup de questions, la directrice a exceptionnellement autorisé les mamans d'enfants de CP à accompagner leur progéniture jusqu'à la salle de classe ce matin, pour les rassurer. Ce lundi, une bonne partie des écoliers sont masqués, même si ça n'est pas obligatoire en primaire. « Un choix des parents », affirme Sophie Charles, maire de la ville, au recteur d'académie, en visite à Saint-Laurent pour la rentrée.
Les consignes sanitaires respectées

Alain Ayong Le Kama est ici ce lundi pour s'assurer que les choses sont faites dans les meilleures conditions, pour cette rentrée que la Covid-19 a rendu si singulière - ainsi que pour suivre les chantiers des futures écoles . Le responsable de l'éducation sur le territoire en ressort très agréablement surpris par la formation des personnels et par les investissements qu'à fait la mairie pour se préparer au mieux.

A Alain Mouty, distributeurs de gel, marquage au sol et points de lavage des mains ont en effet été installés à temps pour le retour en classes. Au cours de leur visite, le recteur et les inspecteurs d'académie de l'Ouest ont d'ailleurs pu voir à plusieurs reprises des élèves se laver les mains aux lavabos installés dans les couloirs avant de retourner dans leur salle.
«Le bilan est très positif»

Pour les enseignants, c'est une rentrée inédite, forcément, confie Erika Benth, professeure des écoles. Mais, visiblement confiante, l'enseignante s'adapte, maître mot de la période. Elle trouve tout de même le masque un peu pesant. On essaie de sortir de temps en temps pour respirer, explique-t-elle, espérant ne pas l'avoir toute l'année.

Dans l'ensemble, le bilan est très positif, se réjouit Alain Ayong Le Kama. Alors que près de 6000 écoliers sont inscrits dans le premier degré, les équipements sont mis en place à Saint-Laurent et il y a vu des enseignants dans un état d'esprit très positif. On a vraiment bien fait de faire la rentrée à Saint-Laurent cette semaine, conclut-il dans un sourire.