Et bonne année quand même !
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
L'ÉDITO

Et bonne année quand même !

Pierre ROSSOVICH
 2020, annus horribilis. Des masques, des larmes, de l'angoisse ... Il est temps de tourner la page au plus vite. Il sera bien sûr impossible de l'effacer, cette crise sanitaire mondiale, dont l'ampleur nous aurait encore parue inenvisageable en décembre 2019. Espérons que dans un an, en décembre 2021, on n'en soit...