« La population m'a demandé d'être candidate »
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
SAINT-LAURENT DU MARONI

« La population m'a demandé d'être candidate »

Propos recueillis par Pierre-Yves CARLIER
Diana Jojé-Pansa, la conseillère municipale élue sur la liste de Léon Bertrand et passée dans l'opposition. (PYC)
Diana Jojé-Pansa, la conseillère municipale élue sur la liste de Léon Bertrand et passée dans l'opposition. (PYC)

L'ancienne conseillère de la majorité Diana Jojé-Pansa se présentera contre le maire Léon Bertrand l'an prochain aux municipales.

Que pensez-vous du nouveau plan local d'urbanisme (Plu) de Saint-Laurent, approuvé mardi soir ?
Le Plu a été soi-disant modifié, mais je ne vois pas les changements. Il ne permet toujours pas le développement agricole. Si on ne donne pas les moyens aux agriculteurs d'embaucher, Saint-Laurent ne s'en sortira pas. Sans biomasse, on ne pourra pas faire de développement.
Le maire vous a répondu que c'était possible...
Le maire en parle rapidement, mais il faut l'écrire noir sur blanc dans le Plu. Sur la route de Paul-Isnard, il n'y a pas d'électricité. Comment voulez-vous lancer de l'élevage ?
Vous avez quand même été écoutée : de moins de 10 000 hectares de zones agricoles, il passe à 33 000...
C'est une satisfaction, mais on ne donne pas aux agriculteurs les moyens de se développer. Si une personne fait de l'élevage et qu'elle ne peut pas vivre sur place, c'est un problème.