La Guyane organise son exportation
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

La Guyane organise son exportation

T.F.
Le préfet, aux côtés de Pierre Zammit, lors de l'installation du Corec (TF)
Le préfet, aux côtés de Pierre Zammit, lors de l'installation du Corec (TF)

Le Comité régional à l'exportation et à la coopération (Corec) a été créé lundi. Il a pour vocation de fédérer les efforts et initiatives de l'ensemble des acteurs du développement économique du département.

Vouloir exporter sa production est une chose, pouvoir le faire en est une autre. Les entrepreneurs guyanais désireux de vendre leurs produits à l'extérieur du département se heurtent à de nombreux obstacles. Si les procédures administratives ne sont pas la moindre des difficultés, le refus pur et simple des pays visés s'avère bien souvent la plus cinglante des contrariétés. L'idée de la création d'un organisme susceptible de faciliter les démarches des entrepreneurs, de coordonner leurs initiatives et surtout de leur permettre de bénéficier de différents réseaux a donc progressivement germé dans les esprits. Pour aboutir, lundi après-midi, à l'installation du Comité régional à l'exportation et à la coopération régionale (Corec). Un organe qui va regrouper des partenaires publics et privés.
Donnant, donnant
En réalité, les échecs d'Air France dans son projet d'ouverture d'une ligne aérienne reliant Cayenne à Paramaribo et de la Solam à exporter ses yaourts vers le Suriname ont eu un effet déclencheur. Pierre Zammit, directeur délégué de la Mission Guyane au sein du Cnes (Centre national d'études spatiales) mais surtout président du Conseil du commerce extérieur (CCE), résume la genèse du projet. « C'était à l'époque où la Fed (Fonds européens de dév