À quoi ressemblent les vacances de Luc Tobie au peyi ?
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Vakans o péyi

À quoi ressemblent les vacances de Luc Tobie au peyi ?

Propos recueillis par Marlène CLEOMA et Théo QUINTARD

Une villa de luxe à Miami, à bord d'un yach à Saint-Tropez, sous le soleil de la Kite Beach à Dubaï…Autant d’endroits qui font saliver certains. Luc Tobie quant à lui n’a pas choisi l’une de ces destinations pour ses vacances, c’est dans son péyi natal que le handballeur Guyanais a décidé de venir se « ressourcer ». Le temps pour nous d’aller à la rencontre de l’ailier de l’USAM Nîmes Gard.

Sa saison:

Tout d’abord le sportif, comment jugez-vous votre première partie de saison avec le Nîmes Gard ?

Dans l’ensemble ça se passe bien, nous sommes 7e et nous allons tout faire pour être performant pour la deuxième partie de saison. Nous visons les cinq premières places, synonyme de qualification pour l’Europe. C’est un objectif atteignable car nous sommes à quelques points des premiers.

D’un point de vue individuel comment vous sentez-vous ?

Je me sens bien, j’ai performé, les statistiques parlent pour moi. Je n’ai pas eu de blessures, pourvu que cela continue.

Vous dites souvent que vous avez un parcours atypique, pourquoi ?

Et j’en suis fier ! Je suis heureux d’avoir pu commencer ma carrière à Istres avec des Guyanais que sont Thierry Fleurival, Olivier Alfred et Grégory Tablon. Ce sont des gars qui m’ont donné de la force et qui m’ont