Lò la fèt kayenn té ka bay
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
DANS NOS ARCHIVES

Lò la fèt kayenn té ka bay

Marlène CLÉOMA
Notre édition du 20 octobre 1997
Notre édition du 20 octobre 1997

Depuis bien longtemps maintenant, France-Guyane est le témoin de la vie des Guyanais au quotidien ou lors de grands évènements. La fête de Cayenne n’a pas échappé à nos plumes et à nos caméras. Soirée du rire aux jeux d’antan en passant par le spectacle du gymkata, plongée dans nos archives.

 Démonstration canine, concours de développé couché, baptême équestre… tant d’évènements, de traditions rythment la vie des Cayennais depuis de nombreuses générations. Pendant quatre jours, la place des palmistes se transforme en pôle d’attraction pour des centaines de personnes venues de de tout le département. En amont, ce sont des dizaines de groupes et d’associations qui se mobilisent pour proposer leur savoir faire à grand nombre de spectateurs. Concours costumés, démonstrations d’artisans, danses folkloriques et musique offrent la promesse d’une parenthèse enchantée pour toute la famille. La place des palmistes est décorée et la nuit venue les promeneurs déambulent dans les illuminations qui scintillent et donnent de la joie par l’éclat chatoyant de leurs lumières.

Nous sommes en 1997. Lors de cette fête populaire, certaines activités avaient la côte. C’était notamment le cas du tir au ballon-canard qui se déroulait soit au Vieux Port ou aux Amandiers. Les tireurs devaient toucher des ballons de baudruches placés au large à une certaine distance, le tireur qui faisait mouche