Saint-Laurent: les pompiers traversent le Maroni à la nage pour le Téléthon
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Solidarité

Saint-Laurent: les pompiers traversent le Maroni à la nage pour le Téléthon

Samuel Zralos, france-guyane@agmedias.fr

Traversée du Maroni à la nage et vente de pins ou figurines frappées du logo téléthon 2022 étaient au programme aujourd'hui à Saint-Laurent, devant l'office du tourisme. Plus de 3 000 euros ont été récoltés.

Le public se presse à l'arrivée, sur le ponton de la marina de Saint-Laurent, pour voir les nageurs terminer leur parcours. Beaucoup n'étaient pas au courant de l'animation et la découvrent en direct.
Une vingtaine de pompiers venus de tout le littoral, tous sauveteurs aquatiques, viennent de nager d'Albina jusqu'à Saint-Laurent, au profit du Téléthon.
 
Un binôme a même fait plus : Jills Vanegas, 52 ans, champion du monde de nage chez les pompiers et pompier volontaire à Cayenne voulait « plus de parcours » et a donc « fait Albina-Saint-Laurent, puis refait un autre aller-retour », soit 8,4 kilomètres en tout.
Celui qui prépare par ailleurs les championnats du monde police pompiers au Canada en juillet 2023 se montre avant tout content de « mettre en avant les sauveteurs aquatiques de Guyane », des spécialistes dont « une bonne trentaine » sont répartis sur tout le littoral. 
 

« Les entreprises ont joué le jeu »

 
Même satisfaction du côté d'Olivier Joseph, 43 ans, délégué départemental des sapeurs pompiers de Guyane. Si la participation des pompiers au téléthon est traditionnelle, l'épreuve de nage est une nouveauté de l'année, explique le principal organisateur de l'événement. Une innovation qui plaît à France 2 : la chaîne a demandé aux pompiers d'avancer la date de l'action car « elle voulait des images pour la télé », qui seront diffusées lors de l'émission annuelle du téléthon en décembre.
• SDIS SLM
Autre motif de sourire, les entreprises de la capitale de l'Ouest ont « joué le jeu ». « On a récolté plus de 3 000 euros, juste avec les entreprises de la ville » s'enthousiasme le quadragénaire, « agréablement surpris de voir cet élan de dons ». En attendant de battre cette somme en 2023 ?