Solène Saibou : Le Corossol artisanat à la Foire de Paris
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
MOUN LAGWIYANN

Solène Saibou : Le Corossol artisanat à la Foire de Paris

Christine Guichard

Solène Saibou, 29 ans, née à Kourou, cheffe d’entreprise en tant que responsable du Corossol Artisanat, est passionnée d’artisanat depuis toute jeune. Après avoir repris le flambeau de sa grand-mère, qui gérait le corossol à Sinnamary, Solène se retrouve à la Foire de Paris du 28 avril au 9 mai, où elle compte bien réaliser une belle vitrine avec tous ses produits et mettre la Guyane en avant. Rencontre avec une femme passionnée de création et de partages.


Pourriez-vous nous expliquer comment cette aventure a commencé ?


Durant 35 ans, ma grand-mère Claudette Lonchampt, a créé et a fait vivre quotidiennement le Corossol Artisanat à Sinnamary. Grande passionnée d’Art Amérindien et Noir Marron, le magasin connaissait un succès bien mérité, les gens se déplaçaient depuis le fin fond de la Guyane pour trouver ses créations pratiquement uniques. Malheureusement, en novembre 2019, tout a brulé : le magasin et restaurant Le Pakira, voisin et ami. Du coup durant la période sanitaire du Covid nous avons cherché de nouveaux locaux à Kourou où je réside. Mais ce fût très difficile. La location d’un emplacement était très chère, on a donc préféré investir dans du solide et acheter. Nous avons tout fait nous-mêmes, l’agencement du nouveau magasin sur Kourou, les meubles, tout est 100 % Guyane, avec de la récupération et beaucoup de courage. Petit à petit, nous avons réussi à remonter le magasin, toujours sur les conseils de mamie, et gardant les fournisseurs que je connaissais depuis mon enfance mais en élargissant aussi à d’autres créateurs -créatrices ou artisans.

Où est-il situé et comment fonctionnez-vous ?


Il est en face du glacier...