• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
PARIS

À Paris, une manifestation contre les "inégalités de traitement envers les populations d'Outre-mer"

FXG Jeudi 24 Septembre 2020 - 10h59
À Paris, une manifestation contre les "inégalités de traitement envers les populations d'Outre-mer"

Ce samedi 26 septembre, place de la Nation à Paris, le Conseil représentatif des Français d’Outre-mer (CREFOM) appelle à une première grande manifestation du « refus du mépris envers les populations de l’Outre-mer et contre les inégalités de traitement ».

 Ce mot d’ordre, explique son président Daniel Dalin, vise à dénoncer « le chômage endémique en outre-mer, le manque d’originaires d’outre-mer à des postes à forte valeur ajouté dans leur région, une représentation parlementaire d’outre-mer ni écoutée, ni respecté, des populations qui vivent un abandon structurel institutionnel, des insultes racistes, négationnistes voire révisionnistes sans volonté politique réelle et assumée de la mise en place de l'arsenal juridique pour condamner, des répressions policières, des génocides en Martinique et en Guadeloupe (chlordécone, eaux polluées, sargasses, état sanitaire désastreux), des insuffisances structurelles graves en Guyane et une pollution au cyanure ou au mercure, la drépanocytose toujours négligée dans les politiques de santé publique, la fermeture de France Ô, un pacte de visibilité obscur sans aucune nomination forte pour s'assurer de la présence des outre- mer sur les chaînes de France Télévisions »…

Jusqu’à présent, le CREFOM était dans une démarche de construction avec les pouvoirs en place, ainsi qu’il l’a fait en étant l’inspirateur de la loi Égalité réelle Outre-mer en février 2017. Cette fois, l’association veut montrer sa force.

Dans une interview accordée au site blacknews, Daniel Dalin évoque ainsi Sébastien Lecornu : « Le nouveau ministre vient d’être nommé et le CREFOM ne porte aucun jugement sur son action. Par contre, on a du mal comprendre que selon nos informations, il serait contre le fait que l’on manifeste. »

Pourtant le nouveau ministre a choisi comme conseiller en charge de la culture, de l’éducation et de la mémoire un ancien membre du conseil d’administration du CREFOM, Claude Ribbe.

« La jeunesse d’outre-mer est en colère, poursuit Daniel Dalin, elle convoque le passé pour comprendre les injustices du présent. »

Reste à voir si la communauté des originaires d’Outre-mer sera au rendez-vous ce samedi.

Daniel Dalin : "La jeunesse d’outre-mer est en colère" -


Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

tronokar 24.09.2020

« La jeunesse d’outre-mer est en colère »
Si elle se mettait au travail, plutôt que de pleurnicher, s'énerver ou quémander, ça changerait bien des choses dans les DOM.
Mais autant demander la lune !

Répondre Signaler au modérateur
g6d 24.09.2020

Où avez-vous vu qu'un cadre ultramarin n'est pas prioritaire pour un poste dans son territoire d'origine ? À compétence égale, bien sûr.

Répondre Signaler au modérateur
cap40 24.09.2020
Ben voyons...

Vivez en Guyane pour voir le mépris de l'état français...quelle bonne blague!!!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
7 commentaires
6 commentaires
A la une