Grève des médecins libéraux jeudi et vendredi
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Santé

Grève des médecins libéraux jeudi et vendredi

Gérôme GUITTEAU ; g.guitteau@agmedias.fr
Médecin fatigué en grève

La mobilisation a été lancée sur les réseaux sociaux par le mouvement “Médecins pour demain” créé récemment. Tous les syndicats médicaux, soutiennent le mouvement, une première depuis 2015.

Il est de plus en plus difficile d’avoir accès à un médecin libéral en Guyane et la situation est devenue intolérable. Depuis de nombreuses années nous alertons les pouvoirs publics sur l’offre de soins catastrophique de la médecine de ville en Guyane, proposons des solutions et ne sommes pas entendus.” Le cri de désespoir vient du syndicat des médecins de Guyane (confédération des syndicats médicaux français-CSMF). Ces derniers, dans le secteur libéral seront en grève jeudi et vendredi. Ils suivent un mouvement national initié par le mouvement “Médecins pour demain” .
 

Il “demande le doublement du tarif de la consultation, de 25 à 50 euros”, d'après le site de France3 qui a interrogé le Dr Noëlle Cariclet, porte-parole du collectif en Île-de-France.

"25 euros, c’est dans le bas du panier au niveau européen, le tarif d’une consultation est en moyenne de 46 euros. En France, on ne suit pas l’inflation, et on met les médecins dans des conditions très difficiles. On ne peut pas embaucher de secrétaire ou d’assistant médical. Il faut rassurer les jeunes médecins et les décharger des tâches administratives, qui représentent aujourd’hui 20% du temps passé en consultation. On souffre d’un manque de temps", détaille-t-elle.

Grève des médecins libéraux
40% des médecins ont plus de 60 ans en Guyane

 

L'enjeu du mouvement réside donc sur le plan national dans la négociation de la convention collective signée entre l'Assurance maladie et les médecins libéraux.

 

"Une consultation à 50 euros n’impacterait pas le patient si on reste dans la convention. Il faut investir dans la médecine de ville. L’idée n’est pas d'enrichir les médecins, mais d’enrichir l’offre. Les médecins ne demandent qu'à embaucher", souligne la psychiatre de Seine et Marne.

L’Assurance maladie prend actuellement en charge 70% du tarif des consultations, les mutuelles complètent le reste si vous en avez une.

 

Par ailleurs, les syndicats de biologistes devraient suivre le mouvement de mécontentement. “Pointés du doigt pour leurs profits records liés aux tests Covid, les grands groupes d'analyses médicales protestent contre le projet de loi qui prévoit 250 millions d'euros d'économies dans le secteur”, indique France3.

Christian Rohrbacher, président du syndicat des médecins de Guyane • archives

Le Dr Christian Rohrbacher président de la communauté territoriale de santé (CPTS) centre littoral et du syndicat des médecins de Guyane doit répondre à nos questions en début d’après-midi.

 

En Guyane, depuis 2016 le nombre de médecins libéraux ne cesse de diminuer, 40% des médecins libéraux Guyanais ont plus de 60 ans.

Pour l'instant, aucun préavis de grève n'était remonté à la direction du centre hospitalier de Cayenne.