Covid-19, dengue, leptospirose : la Guyane face à trois risques sanitaires
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Covid-19, dengue, leptospirose : la Guyane face à trois risques sanitaires

A.G.
La leptospirose est une maladie qui s’attrape au contact de l’eau contaminée par les rongeurs.
La leptospirose est une maladie qui s’attrape au contact de l’eau contaminée par les rongeurs. • DR

Alors que l’épidémie de Covid-19 est passée en stade 3 et que la dengue inquiète, la leptospirose se répand depuis plusieurs semaines en Guyane. Une personne est décédée des suites de cette maladie et treize cas ont été diagnostiqués depuis mai. Un plan d’action a été décidé.

Alors que le Covid-19 et la dengue sévissent, la leptospirose entre de nouveau en force dans le paysage épidémiologique guyanais. En période normale, le Centre hospitalier de Cayenne enregistre un ou deux cas par mois en moyenne ; depuis mai, 13 malades ont été suivis. Cette maladie est facilement soignée lorsque le diagnostic est précoce. Les premiers symptômes, similaires à ceux de la dengue ou du Covid-19, rendent cependant sa détection plus compliquée. La moitié des malades ont développé des formes sévères ces dernières semaines et un patient est décédé le mois dernier. Une deuxième victime pourrait être à déplorer : la cause du décès est en cours d’investigation à l'hôpital.

« Contrairement au Covid-19 ou à la dengue, pour la leptospirose, des marqueurs dans le sang nous incitent à prescrire un traitement antibiotique qui guérit le patient. Mais si les malades ne sont pas pris en charge suffisamment tôt, il peut y avoir des formes sévères. Les plus graves qu’on a eu ici présentaient souvent des atteintes au foie et aux reins très importantes et, ce qui est un peu plus fréquent en Guyane qu’en Europe, des atteintes...