To-Sah : les élus refusent de payer
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

To-Sah : les élus refusent de payer

P-Y-C

Augustin To-Sah et Léon Bertrand, lors d'une réunion de la CCOG. (photo d'archives)

Augustin To-Sah Be-Nza, ancien directeur général de la CCOG, lors du procès de l'affaire Bertrand à Fort-de-France en juillet (photo d'archives)

Augustin To-Sah Be-Nza, ancien directeur général de la CCOG, et l'avocat Didier Liger. (PYC)

Jeudi après-midi, les élus de la communauté de communes de l'Ouest (CCOG) ont refusé de payer les frais d'avocat d'Augustin To-Sah Be-Nza en vue de son procès en appel. Les élus de Mana (qui finalement ont siégé), dont le maire Georges Patient, ont voté contre.

Si l'ancien directeur général de la CCOG devait être relaxé en appel, les élus pourraient changer leur décision. Ils ont également refusé de voter une rallonge pour le procès qui s'est tenu en juin et juillet. La CCOG avait déjà accordé 30 000 euros.

L'avocat d'Augustin To-Sah demandait 10 000 euros de plus. Enfin, la CCOG ne paiera pas non plus les frais de son directeur technique, José Félix, qui avait bénéficié du statut de témoin assisté mais n'avait pas été mis en cause.