Sébastien Lecornu et Olivier Véran : « Chacun a un rôle à jouer face à l'épidémie »
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Ministre des Outre-mer et ministre des Solidarités et de la Santé

Sébastien Lecornu et Olivier Véran : « Chacun a un rôle à jouer face à l'épidémie »

Propos recueillis par Cyril Boutier (France-Antilles)

Arrivé hier soir en Guadeloupe avec les renforts sanitaires, le ministre des Outre-mer fait le point sur la situation aux Antilles et les mesures prises par les préfets en lien avec le gouvernement. Interview croisée avec le ministre de la Santé, qui le rejoindra jeudi en Martinique.

Sébastien Lecornu, vous êtes arrivé ce mardi aux Antilles avec les renforts annoncés parle gouvernement. Comment se compose ce renfort, tant sur le plan humain, que matériel ?

Sébastien Lecornu
: Ces renforts sont considérables. Face à la reprise de l’épidémie dans les Antilles, la solidarité nationale est au rendez-vous ! Le service de santé des armées a déjà déployé 10 lits de réanimation en Martinique pour venir soutenir un système hospitalier en forte tension et surtout, le personnel soignant mobilisé face à cette nouvelle vague particulièrement forte. Comme le Premier ministre l’a annoncé, des militaires supplémentaires seront déployés d’ici la mi-août pour 10 lits supplémentaires. Une soixantaine de pompiers de la France entière rejoignent également progressivement les Antilles dans les jours prochains pour contribuer à la prise en charge des malades et à l’effort de vaccination. À titre d’exemple, 5 pompiers du Sdis de l’Eure ont rejoint la Guadeloupe hier. Enfin, 274 personnels médicaux et non médicaux de l’Hexagone ont été envoyés en renfort en Martinique et en Guadeloupe hier, répondant à l’appel d’Olivier Véran.

Olivier Véran : S’agissant des renforts humains dans les Antilles, nous pouvons compter sur la mobilisation exceptionnelle de 274 professionnels de santé, qui ont embarqué mardi vers la Martinique et la Guadeloupe à la suite d’un appel que j’avais lancé dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Parmi eux on compte des médecins, dont 20 médecins