La Guadeloupe au menu d’une réunion de crise à Matignon
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
POLITIQUE

La Guadeloupe au menu d’une réunion de crise à Matignon

FXG, à Paris
Le Premier ministre Jean Castex à Saint-Lo (Manche), le 3 septembre 2021
Le Premier ministre Jean Castex à Saint-Lo (Manche), le 3 septembre 2021 • JEAN-FRANCOIS MONIER (AFP)

Les annonces du Premier ministre sont-elles à la hauteur de la crise ?

 Il aura fallu quelque deux heures de réunion avant que le Premier ministre, sollicité par les élus de la Guadeloupe, prononce une allocution télévisée en direct lundi soir. Il a d’abord insisté sur la fermeté face aux violences dont est sujet la Guadeloupe pour que l’ordre soit rétabli.

Les responsables de ces violences, a déclaré Jean Castex, « continueront d’être arrêtés et jugés ».

Pour le Premier ministre, « la crise sanitaire est un prétexte. Il ne s’agit pas d’exprimer seulement une opposition à l’obligation vaccinale des soignants et aux mesures de suspension que nous avons prises pour les 1 400 professionnels qui se sont soustraits à ce jour à cette mesure sanitaire, il s’agit surtout désormais d’agresser et de piller. »

Pendant cette longue réunion, les trois sénateurs Dominique Théophile, Victoire Jasmin et Victorin Lurel, les députés Justine Bénin, Olivier Serva et Max Mathiasin, le président de l’association des maires, Jocelyn Sapotille, le président du Conseil départemental,