La fin de l’OPRF
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
SOCIAL

La fin de l’OPRF

S.R. (s.reffe@agmedias.fr)
Les locaux de l'OPRF à Matoury (DR)
Les locaux de l'OPRF à Matoury (DR) • D.R.

Créé en 2013, l’opérateur public régional de formation va cesser ses activités. Ce vendredi 25 février, l’assemblée plénière de la CTG a voté sa dissolution, qui prendra effet le 30 juin 2022, pour « motifs économiques ».

Après l’alerte donnée par les salariés dès le début du mois, le couperet est tombé ce vendredi 25 février. La majorité de l'assemblée décide de dissoudre l’opérateur public régional de formation, le « bras armé » de la CTG chargé d’une mission de service public dans ce secteur prégnant en Guyane. La dissolution de l'OPRF sera effective au 30 juin 2022. En compensation, dans le cadre d’une convention d’application, 650 000 euros seront versés par la collectivité afin que l’opérateur puisse payer les rémunérations manquantes et les prestations en cours.

LIRE AUSSI : Vers la fin de l'OPRF ? Ils veulent sauver leur établissement

« On est arrivé trop tard, la perfusion n’a pas prise et ça n’a pas été efficace », déplore Gabriel Serville, rappelant que la situation alarmante de