Claude Plenet : "Rémire-Montjoly ne doit pas être une ville-dortoir"
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
MUNICIPALES

Claude Plenet : "Rémire-Montjoly ne doit pas être une ville-dortoir"

Propos recueillis par Pierre ROSSOVICH
Claude Plenet et ses colistiers, jeudi 8 octobre 2020
Claude Plenet et ses colistiers, jeudi 8 octobre 2020

Les élections municipales se rejouent les 18 et 25 octobre dans sept communes de Guyane, dont Rémire-Montjoly. Claude Plenet, en tête du 1er tour en mars, fait face à Jean Ganty et sa liste-fusion et à Aline Charles. Interview. 

Vous étiez en tête au 1er tour en mars dernier. Sept mois après, vous restez confiant ?
Oui, le souffle n’est pas retombé. Dès le déconfinement, nous sommes retournés sur le terrain. Nous avons repris le porte-à-porte en respectant les mesures sanitaires. Cela fait un an et demi que nous sommes en campagne.
On revient aujourd'hui à une campagne de terrain. Cela est-il important ?
Une campagne c’est avant tout la rencontre d’une équipe avec les électeurs. Nous avons besoin de cette chaleur, de sentir une adhésion. Ce que faire campagne uniquement sur les réseaux sociaux ne permet