Vols à main armée et tentative d'homicide : l'interpellation de deux hommes
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
FAITS DIVERS

Vols à main armée et tentative d'homicide : l'interpellation de deux hommes

M.O (m.odry@agmedias.fr)
Les deux jeunes majeurs ont été arrêtés dans une voiture faussement immatriculée dans le quartier Soula.
Les deux jeunes majeurs ont été arrêtés dans une voiture faussement immatriculée dans le quartier Soula.

Deux hommes, âgés de 19 et 20 ans, ont été interpellés à Soula la semaine dernière. Ces derniers sont soupçonnés d'avoir commis trois vols à main armée et une tentative d'homicide en juillet dernier.

Le mercredi 12 octobre, une patrouille de la gendarmerie de Macouria, procède au contrôle d'un véhicule circulant à vive allure, dans les rues de Soula, à Macouria. Les forces de l'ordre constatent que le véhicule est faussement immatriculé. Ils se rendent ensuite compte que les deux occupants sont recherchés pour vols à main armée ainsi qu'une tentative d'homicide. Ces derniers sont placés en garde à vue pendant 48 heures. Agés de 19 et 20 ans, les deux hommes sont soupçonnés d'avoir commis leurs actes entre le 15 et le 22 juillet 2022, à Soula.

Trois vols à main armée avec une stratégie précise

Le 15 juillet 2022 :

Il est 17 h 00, rue Cunamama, lorsque ce jour, la victime tombe dans un traquenard où elle se rend pour vendre un téléphone portable. Les deux individus la menacent avec une arme de poing en demandant sa chaîne en or et ses boucles d'oreilles. Face à son refus, un des deux hommes, tire au-dessus de sa tête puis s'emparent des bijoux avant de quitter les lieux. “

Le 19 juillet 2022 :
“À 11 h 00, les deux hommes dérobent cette fois-ci deux scooters sous la menace d'armes de poing."

Le 22 juillet 2022 :
Un des individus est pris en stop à la sortie de Cayenne et conduit sa victime jusqu'au fond du quartier Soula où son acolyte l'attend. Il menace le conducteur avec une arme de poing et dérobe sa chaîne en or.

Après leur garde à vue dans les locaux de la compagnie de Kourou, les deux hommes sont déférés devant le procureur de la République en vue d'être jugés en comparution immédiate. "Ils sont placés en détention provisoire dans l'attente de leur procès", indique enfin la gendarmerie.