Régina : fausse alerte sur la rivière Kourouaï
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
FAITS DIVERS

Régina : fausse alerte sur la rivière Kourouaï

S.R. et G.T.
Photo d'illustration de l'Approuague
Photo d'illustration de l'Approuague

 Alors qu'on la croyait disparue dans les eaux hier, la femme recherchée s’était en réalité cachée dans la forêt. Elle séjourne, à la ferme Le Germe. Une association qui œuvre notamment pour l’insertion des personnes en errance, souvent sous l’emprise de la drogue.

 Hier, l’alerte avait été donnée autour de Régina. C’est sur la rivière Kourouaï, un affluent de l’Approuague qu’une personne était portée disparue, le temps d'une journée.

Les informations récoltées auprès de la gendarmerie faisaient état d’une personne qui avait sauté dans le fleuve. On savait alors qu’elle comptait parmi un groupe en carbet.

Le Dragon 973, l'hélicoptère de la sécurité civile, a même survolé la zone pendant une quarantaine de minutes hier après-midi, avant de regagner sa base, sans succès. Les militaires de la brigade de gendarmerie de Régina s’étaient également rendus sur place.

Il s’agissait finalement d’une fausse alerte, a-t-on appris aujourd’hui auprès de la gendarmerie. La femme de 47 ans s’était en réalité cachée dans la forêt environnante. Elle a été retrouvée dans la soirée par le groupe de personne qui l’accueille.

Il s’agit de l’association Le Germe. Les encadrants tiennent une ferme pilote sur le fleuve ayant pour objectif l'encadrement des personnes en errance, souvent sous l’emprise de drogue. Les bénévoles de la structure travaillent également sur la réinsertion d'anciens détenus et sur le combat du lien social et du vivre-ensemble. Selon la gendarmerie, la personne concernée était ainsi en période de sevrage.

Aucune disparition n’est donc à signaler.