Cayenne : après l'orage, les papiers
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
FAITS DIVERS

Cayenne : après l'orage, les papiers

G.T. (g.tringham@agmedias.fr)

Les fortes intempéries de la nuit du 20 février dernier ont entrainé des dégâts matériels importants à Cayenne. En réponse à cet événement, Sandra Trochimara, a demandé à ce que l'état de catastrophe naturelle soit reconnu. Les administrés impactés sont appelés à déclarer leurs sinistres auprès de leur assurance.

Pendant cette nuit d'intempéries, un pylône électrique a notamment été impacté.

De nombreux arbres se sont effondrés non loin du siège de l'ONF Guyane sur la colline de Montabo. © GT

© GT

Les intempéries de la nuit du 20 au 21 février se sont révélés particulièrement violents. Ces conditions météorologiques exceptionnelles ont donné lieu à des dégâts matériels importants pour certains Cayennais, notamment sur la route de Montabo, au sein des cités Chatenais, Grant ou encore celle de Coulée d'or.

La commune relève par exemple que les toits de plusieurs maisons se sont soulevés, et que des arbres sont tombés sur plusieurs voitures dans certaines zones. En tout, les biens d'au moins une vingtaine de personnes auraient été impactés.

Dans ce cadre, Sandra Trochimara, sollicitera le Préfet afin de faire reconnaître cet événement en catastrophe naturelle. Pour constituer au mieux cette demande, les personnes impactées sont appelés à déclarer leurs dégâts auprès de leurs assurances et de transmettre ensuite cela en mairie qui réalisera le lien avec l'État.

Par ailleurs, la Maire de Cayenne convie ainsi "les administrés ayant subi des dommages à une réunion d'information au sein de la salle de délibération de l'Hôtel de ville, le vendredi 4 mars prochain à 17 heures".

De nombreux arbres se sont effondrés non loin du siège de l'ONF Guyane sur la colline de Montabo. • GT
• GT