Scandale autour d’un chantier de désamiantage
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Scandale autour d’un chantier de désamiantage

Le container pourtant scellé, a été descellé selon Dina Ouly, la gérante de la société MBE.
Le container pourtant scellé, a été descellé selon Dina Ouly, la gérante de la société MBE. • ANGELIQUE GROS

Après la découverte de déchets amiantés éparpillés sur un site non sécurisé, vers la route du Tigre, à Cayenne, qui s’avère être un chantier de la société MBE, celle-ci dénonce un acte de vandalisme et une volonté de lui nuire. Sa gestion des déchets n’en est pas pour autant exemplaire dans un contexte où les entreprises du secteur dispose de peu d’alternatives pour les traiter.

Passé la stupeur, l’heure est aux explications. Vendredi, des ballots d’amiante abandonnés et deux conteneurs remplis de déchets amiantés ont été découverts à une dizaine de mètres de la Direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, route du Tigre à Cayenne. L’un des conteneurs était ouvert, ses scellés cassés. Dina Ouly, la gérante de la société Multi bâtiment environnement (MBE), est estomaquée.

Son entreprise avait été sélectionnée pour conduire les opérations de désamiantage de l'ancien économat, à côté du lieu où ont été trouvés les sacs amiantés, et de l'ancien hôtel du Conseil général, place Léopold-Heder. « Il y a eu un acte de vandalisme sur ce chantier sur lequel sont stockés des déchets dans des conteneurs prêts à partir. L’un des deux conteneurs a été descellé. Des big bag qui contenaient des doubles ensachages ont été