• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Education

Avec la Croix-Rouge, les jeunes guyanais du SNU lancent une collecte

S.Z. Jeudi 12 Novembre 2020 - 18h42
Avec la Croix-Rouge, les jeunes guyanais du SNU lancent une collecte
Yves Dareau (centre) et des jeunes du SNU assistent à la présentation de la collecte, au lycée Berthène Juminer de Saint-Laurent. - S.Z.

Du 12 novembre au 12 décembre, volontaires du Service national universel et association vont parcourir les quartiers de Saint-Laurent du Maroni en quête de dons.


Pour la deuxième phase du Service national universel (SNU) les jeunes engagés doivent en principe participer à une action associative. Ce qui n'a pas été possible pour les Guyanais engagés cette année, en raison de la crise liée au covid-19. D'où l'idée de lancer une collecte, en partenariat avec la Croix-Rouge, impliquant l'ensemble des participants au programme.

Jusqu'au 12 décembre, les trente volontaires (un de Mana, les autres de Saint-Laurent) partis deux semaines en métropole au printemps - c'est la première phase, ils étaient alors répartis dans différents départements - vont s'organiser « par groupes de cinq ou six », accompagnés chaque fois d'une ou deux personnes de la Croix-Rouge. Ils vont se répartir les différents quartiers de Saint-Laurent pour mener à bien leur collecte, explique Milena Jorin Brooks, chargée de mission d'intérêt général pour le SNU. A chage pour les jeunes de récupérer un maximum de dons, de tous types. « C'est une collecte de dons en tous genres. Ça peut être des objets, des jouets, des livres, tous types de dons sont les bienvenus », précise la chargée de mission.
Un projet spécifique à la Guyane

Les dons seront rassemblés et distribués le 16 décembre, lors d'une cérémonie dédiée. L'initiative est « unique en France », souligne Pierre Blaise, inspecteur jeunesse et sports pour la Guyane. En temps normal, les jeunes intègrent une association, à raison d'un ou deux par structure, et y participent aux missions en cours, là ou les volontaires de Saint-Laurent vont tous participer au même projet, avec la même organisation. Un projet qui a aussi la particularité d'avoir été directement imaginé par les acteurs du SNU en Guyane. Pour ces jeunes, le but c'est « de terminer leur engagement », précise Milena Jorin Brooks. « lls sont au cœur du projet et peuvent développer plusieurs compétences », voire, espère-t-elle, un goût pour le volontariat.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
4 commentaires
2 commentaires
A la une
2 commentaires