Une année "résiliente" pour le Grand Port Maritime
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
ECONOMIE

Une année "résiliente" pour le Grand Port Maritime

Michel LE TALLEC

Vracs solides en forte hausse, hydrocarbures et roulier en recul, stagnation des conteneurs à l’import, c’est le bilan 2020 du port de Degrad-des-Cannes, qui doit aussi gérer le dossier de la grue endommagée, toujours en cours.

 Résilience. Le terme ne pouvait pas être mieux choisi par les responsables du GPM (Grand Port Maritime) de Guyane pour, en terme de bilans, qualifier l’année écoulée. Résilience, car la pandémie mondiale et son corollaire immédiat, la crise des conteneurs, ne pouvait pas ne pas toucher le site de Degrad-des-Cannes.

Mais résilience aussi, car si l’on se réfère au rapport d’activité 2020 rendu public ce jour, le GPM a en effet réussi, et tant bien que mal, à encaisser le choc. Les chiffres sont là pour le prouver : le trafic global