Un fonds de solidarité maintenu en Guyane mais "insuffisant"selon les professionnels
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
COVID -19

Un fonds de solidarité maintenu en Guyane mais "insuffisant"selon les professionnels

Ayodele GERMA

 Depuis le début de la crise du COVID-19, l'État et les Régions ont mis en place un fonds de solidarité pour prévenir la cessation d’activité des entreprises, particulièrement touchées par les conséquences économiques du Covid-19.
Depuis le 30 septembre, ce fonds de solidarité a été suspendu dans le reste de la France à l’exception des entreprises situées dans les territoires reconfinés comme la Guyane. Cette aide est jugée insuffisante. De plus, certains professionnels rencontrent des difficultés à remplir les formulaires de demande.

 Depuis le début de la crise sanitaire, en Guyane, 6103 entreprises ont bénéficié du fonds de solidarité pour un montant de global de 97,5 millions d’euros. Cela représente un montant moyen d'environ 16 000 € par entreprise. Le dispositif du fonds de solidarité est clos depuis le 30 septembre sauf pour les entreprises situées dans les territoires reconfinés comme la Guyane, la Martinique, la Réunion, la Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et la Polynésie française.

En Guyane, certains entrepreneurs rencontrent des difficultés à remplir les formulaires de demande d'aide.   
Les cas sont divers et variés: “ il y a ceux qui craignent de ne pas être à jour avec la Direction générale des finances publiques. Si vous avez une dette auprès de nous, nous pouvons vous proposer un délai de paiement, et à partir de ce moment-là, l'entrepreneur est considéré comme étant à jour”, explique Rodolphe Sauvonnet, directeur régional des Finances publiques. "Il y a également le cas de ceux qui craignent qu'on leur demande de rembourser