Tròp violans et la CLCV s’attaquent à la vie chère
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Yvane Goua porte-parole de Tròp Violans et Guy Frédéric, vice-président de la CLCV

Tròp violans et la CLCV s’attaquent à la vie chère

Olivier Goudet, président de Tròp violans et sa porte-parole, Yvane Goua et Guy Frédéric, vice-président de l'union départementale de la CLCV et responsable de la branche consommation
Olivier Goudet, président de Tròp violans et sa porte-parole, Yvane Goua et Guy Frédéric, vice-président de l'union départementale de la CLCV et responsable de la branche consommation • ANGELIQUE GROS

Après le logement, les associations Consommation logement cadre de vie (CLCV) et Tròp Violans s’attaquent à la vie chère. La porte-parole de Tròp violans, Yvane Goua et Guy Frédéric, vice-président de l'union départementale de la CLCV s'expliquent.

Vous avez décidé de vous lancer dans la lutte contre la vie chère…

Guy Frédéric : On a rencontré l’autorité de la concurrence en janvier et exposé le problème de la situation dominante d’un groupe, celui de Bernard Hayot (GBH). On est sur un principe de libre concurrence mais dans les faits, ce n’est pas le cas.

Yvane Goua : On a été alerté par des citoyens par rapport aux prix pratiqués par les différentes enseignes. On a commencé à faire nos recherches et ils sont très semblables. Mais déjà