SGDE : les salariés sifflent la fin de la grève
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Fin de la grève SGDE

SGDE : les salariés sifflent la fin de la grève

Nancy LAFINE, n.lafine@agmedias.fr
Après plusieurs semaines de négociations, un accord a été trouvé entre la direction et les salariés de la SGDE
Après plusieurs semaines de négociations, un accord a été trouvé entre la direction et les salariés de la SGDE • CAPTURE D'ÉCRAN

 Après plusieurs semaines de négociations, un accord a été trouvé entre la direction et les salariés de la SGDE. Ces derniers ont voté ce vendredi la fin de leur grève.

 La colère retombe au sein de la Société guyanaise des eaux (SGDE). Retour à la normale !

Vendredi, les salariés grévistes de la SGDE, ont annoncé la levée de la grève. Tous, ils ont ainsi repris le chemin du travail dès ce lundi, après plus de 2 semaines de manifestation.

Cette décision intervient suite à un « accord » trouvé avec la direction.

« Il y avait un dialogue de sourds avec l’ancien directeur, c’est pour cela que la grève a duré aussi longtemps. Là, on a pu s’entendre avec la nouvelle directrice et un accord a été trouvé sur nos 11 points de revendications », explique Therence Christophe, délégué syndical.

Les salariés (25% selon la direction), mobilisés pour notamment des changements de la politique salariale et la revalorisation des salaires, surtout dans ce contexte de forte inflation, avaient appelé à une grève depuis le 21 septembre

Le protocole de fin de conflit a été signé ce mardi matin, à 09h00, par les deux parties.

Pour la direction, cette fin de grève résulte d'un « très bon dialogue, d’une transparence sur les chiffres » et « surtout d’une grande écoute ».

Les différents échanges ont permis « d’apporter un certain nombre de garanties aux salariés. C’est dommage que cette discussion se soit faite dans un contexte de grève, mais je pense que les salariés avaient besoin que je les écoute dès mon arrivée », souligne Kahina Meziani, nouvelle directrice de la SGDE.

Les accords trouvés permettront notamment de « sortir d’une convention salariale qui date et qui n’est plus adaptée aujourd'hui. Il n’y a pas forcément eu de grandes décisions prises, mais nous avons écouté la demande des salariés, qui est convenable et répond à une certaine logique par rapport à l’évolution du prix de la vie » ajoute-t-elle.