• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SOCIETE

Grève illimitée à la SGDE : « Si on doit utiliser notre seul moyen de pression, on le fera »

Gaëtan Tringham (g.tringham@agmedias.fr) Mercredi 21 Septembre 2022 - 12h40
Grève illimitée à la SGDE : « Si on doit utiliser notre seul moyen de pression, on le fera »
L'entrée du siège de la SGDE sur la route de Montabo a été bloqué par ceux qui mènent le mouvement. - GT

Des salariés de la Société guyanaise des eaux (SGDE) ont entamé ce 21 septembre une grève illimitée autour du territoire. Les négociations avec la direction doivent commencer cet après-midi, des coupures sont possibles. 

 Les employés de la Société guyanaise des eaux (SGDE) sont rassemblés depuis ce matin devant le siège situé sur la route de Montabo. Le mouvement initié par la section UTG est suivi jusqu’à Saint-Laurent-du-Maroni en passant par Kourou. Selon Therence Christophe, délégué syndical, ce sont en tout « plus de la moitié des salariés » qui ont décidé de se joindre au mouvement de grève illimitée. Pour la direction, ce serait plutôt environ 45 % des effectifs qui l'auraient rejoint.

Un cahier de revendication a été remis à la direction. Sur celui-ci figure tout d’abord le « non-respect du protocole d’accord de fin de conflit » d’octobre 2021. Le syndicat demande également une « revalorisation de la valeur de point de rémunération. » Un point précisé dans l’entretien vidéo à retrouver ci-dessous. Therence Christophe y explique notamment : « Cela fait depuis des années que la politique salariale précarise les agents. Certains sont là depuis plus de 20 ans et sont toujours au Smic mensuel. » Le délégué syndical mettra encore en avant « des échelons de postes supprimés », donnant peu de perspectives d’évolution aux employés.

« On est là pour monter en compétence et former les gens, on n’est pas là pour détruire la société. »

Des risques de coupures d'eau ?
En cas d’urgence, le service continu et les astreintes seront maintenus, assurent les grévistes. Le représentant syndical de la SDGE prévient tout de même : « Sans grève ou avec grève, il peut toujours y avoir des perturbations. Et je ne vais pas vous mentir, nous sommes une société qui travaille dans le secteur de l’eau et de l’assainissement. Si on doit utiliser notre seul moyen de pression, on le fera. »

La grève illimitée est suivi de Cayenne, jusqu'à Saint-Laurent, en passant par Kourou. - GT

Sur les risques de coupures, ce dernier répondra : « On verra en fonction du dialogue social avec la direction. »

Une première réunion a d’ailleurs eu lieu entre la délégation syndicale et la direction à 11 heures ce matin. La SGDE confirme avoir « pris connaissance des revendications et avoir lu les points. » Une première séance de négociation doit avoir lieu vers 14 heures cet après-midi.

France-Guyane était sur place ce matin. Voir le direct Facebook ci-dessous :


Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
A la une
Une

« On veut comprendre la société dans...

Propos recueillis par Gaetan TRINGHAM (g.tringham@agmedias.fr) - Lundi 3 Octobre 2022

 C’est quoi pour vous l’insécurité ? Est-ce quelque chose dont vous avez déjà...