Marina de Dégrad-des-Cannes : deux pontons et puis s’en va
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
ÉCONOMIE

Marina de Dégrad-des-Cannes : deux pontons et puis s’en va

Samuel REFFE, s.reffe@agmedias.fr
La Marina de Dégrad-des-Cannes est une zone de plaisance, mais aussi un point d’ancrage pour les pe?cheurs professionnels et les opérateurs touristiques
La Marina de Dégrad-des-Cannes est une zone de plaisance, mais aussi un point d’ancrage pour les pe?cheurs professionnels et les opérateurs touristiques

Déjà évoquée en 2017, la conversion de la marina de Dégrad-des-Cannes en zone de stockage industrielle se précise. Plusieurs pontons ont été retirés au début du mois de décembre. Les socioprofessionnels, principalement des opérateurs touristiques et des pêcheurs, sont dans la tourmente.

 De la mairie de Remire-Montjoly au Comité Régional des Pêches Maritimes, en passant par la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), les velléités du Grand Port Maritime à l’endroit de l’unique zone de mise à l’eau destinée à la plaisance sur le littoral de Guyane inquiètent au plus haut point. En deux semaines, deux pontons de 2 fois 12 mètres ont été ôtés sans explications claires aux différents socioprofessionnels qui exercent au sein de la marina de Dégrad-des-Cannes.

« Est-ce qu’on a pris ces gens la main dans le panier ? », questionne Didier Magnan, président de la CPME Guyane. Difficile de ne pas penser aux projets industriels du Grand Port Maritime, évoqués au cours de plusieurs conseils de surveillance fin 2017.
Les mauvais payeurs pullulent

À cette époque, un début d’injonction destiné