Les habitants de Mana privés d’eau potable
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Les habitants de Mana privés d’eau potable

Dans le centre bourg de Mana, les grandes crues et les fortes marées font peser des risques sur cent cinquante maisons, les cinq écoles, la poste, la gendarmerie et la Zac (PYC)
Selon toute vraisemblance, il faudra attendre au mieux demain pour consommer à nouveau l’eau du robinet à Mana. Hier matin, les habitants de la commune ont constaté que la distribution était coupée. Quelques minutes auparavant, une nappe d’huile avait été découverte dans la zone de pompage de la station d’eau potable située sur la Mana qui alimente la commune. Et comme la station était en marche, la SGDE n’exclut pas que l’huile ait pu être pompée puis injectée dans le système de production et d’alimentation. Par conséquent, la station et le château d’eau ont été arrêtés, vidangés et nettoyés, explique Christophe Dalphrase, chef d’agence technique de la SGDE. Il confie également que cette pollution n’était ni perceptible « à l’oeil ni au goût ». Hier en milieu d’après-midi, la production a repris et la commune a été réalimentée dans la soirée. Mais l’eau était toujours impropre à la consommation. Des échantillons ont été expédiés à Cayenne pour analyse. Les résultats sont attendus demain, au mieux. Pour faire face à cette situation, la mairie a décidé de fermer toutes les écoles du bourg, au moins ce matin. La SGDE a projeté de livrer 3 000 bouteilles d’eau qui seront distribuées à la population en fin de matinée. L’opération pourrait être renouvelée demain si les analyses ne sont pas concluantes. Parallèlement, aucune alerte n’a été donnée à Awala-Yalimapo qui dépend néanmoins de la station de pompage de Mana. La commune était toutefois en observation, hier après-midi.