Le "Saint-Laurent-du-Maroni" : le nouvel Airbus A320 nommé d'après la ville de l'Ouest guyanais
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
ECONOMIE

Le "Saint-Laurent-du-Maroni" : le nouvel Airbus A320 nommé d'après la ville de l'Ouest guyanais

Gaëtan Tringham (g.tringham@agmedias.fr)
Le "Saint-Laurent-du-Maroni" est le nouveau A320 d'Air France inauguré à l'aéroport Félix Éboue
Le "Saint-Laurent-du-Maroni" est le nouveau A320 d'Air France inauguré à l'aéroport Félix Éboue • GT

 Le tout nouveau A320 d'Air France portant le nom "Saint-Laurent-du-Maroni" a réalisé son premier vol commercial. Il vient d'être inauguré sur le sol guyanais. 

 Il y a eu le « Cayenne », puis le « Kourou », et désormais le « Saint-Laurent-du-Maroni ». Un troisième avion portant le nom d’une ville guyanaise vient ainsi d’être inauguré par Air France. Pour la compagnie aérienne, baptiser les avions de sa flotte après le nom d’une commune française s’inscrit dans « une longue tradition ». « L’objectif est d’honorer les villes », déclare notamment Cyrille Marie, directeur d’Air France en Guyane.

Sophie Charles était notamment présente en sa qualité de maire. - GT

Pendant deux ans, ce nouveau A320 circulera sur le « réseau régional », entre la Guyane, les Antilles et Miami. Il sillonnera ensuite le ciel hexagonal et européen, toujours avec le nom de la capitale de l’ouest-guyanais inscrit sur son flanc. 

Le souhait qu'il atterrisse un jour à Saint-Laurent
Pour Sophie Charles, maire de Saint-Laurent-du-Maroni, présente à l’inauguration : « Cet A320 est un symbole de la liberté dans un contexte où le désenclavement du territoire est un sujet toujours aussi important. » L’édile profite de l’instant pour lancer une bouteille à la mer : « On espère un jour lancer la construction d’un aéroport régional, voire même international. » De quoi faire réfléchir les représentants d'Air France, le préfet ou encore le député Davy Rimane tous présents ce jour...

C'est le 3eme avion d'Air France nommé après une ville guyanaise - GT

Car l’ironie de l’histoire est bien celle-là : ce nouvel engin ne peut même pas atterrir sur l’aérodrome de la ville après laquelle il a été nommé. « C’est un souhait, mais j’en doute, qu’il se pose un jour à Saint-Laurent-du-Maroni », lance enfin Sophie Charles. Pour son premier vol commercial, le « Saint-Laurent-du-Maroni » est reparti en direction de Fort-De-France.
C'est le 3eme avion d'Air France nommé après une ville guyanaise • GT
Sophie Charles était notamment présente en sa qualité de maire. • GT