Centrale du Larivot : Un pas de plus vers la reprise du chantier
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
ECONOMIE/ENVIRONNEMENT

Centrale du Larivot : Un pas de plus vers la reprise du chantier

Gaëtan TRINGHAM (g.tringham@agmedias.fr)

La Cour administrative d'appel de Bordeaux vient de suspendre le jugement du Tribunal administratif de Cayenne qui avait annulé le permis de construire de la Centrale du Larivot le 18 juillet dernier. 

C'est la deuxième fois que la Cour administrative d'appel de Bordeaux donne raison aux porteurs du projet de la Centrale du Larivot. En juin dernier, Bordeaux avait déjà suspendu le jugement du Tribunal administratif de Cayenne, qui avait annulé l'autorisation environnementale de la Centrale. Cette fois, ce 7 octobre, la justice suspend l'annulation du permis de construire de la Centrale du Larivot du 18 juillet dernier.

Joint par téléphone, Gaëlle Paygambar, directrice du projet de la Centrale du Larivot à EDF-PEI, "garde l'objectif de la reprise du chantier à la saison sèche 2023." Mais il faudra d'abord attendre les jugements au fond de la Cour administrative de Bordeaux, et ce, autant sur le permis de construire que sur l'autorisation environnementale. Les dates n'ont pas encore été déterminées. Cela n'empêche pas Gaëlle Paygambar de "se féliciter de cette décision. Au niveau de l'équipe, il y a beaucoup de joie."

Du côté des opposants au projet, Garance Lecocq, coordinatrice de Guyane Nature Environnement indique : "Ce qui nous importe le plus, sont les décisions de fond. C'est à ce moment-là que l'on aura une idée un peu plus précise de l'avenir du projet."

LIRE AUSSI : L’arrêt de la centrale du Larivot : un gouffre économique