"Maroni, les gens du fleuve" nous en met plein les yeux
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
CULTURE

"Maroni, les gens du fleuve" nous en met plein les yeux

par O.Z.

Parue il y a quelques jours, la BD "Maroni, les gens du fleuve" regroupe les œuvres de 11 auteurs de bande-dessinée. Un pur régal pour les yeux et une bonne photographie de la vie sous nos latitudes, depuis Maripasoula, jusqu’aux villages du Haut-Maroni.

Cela commence comme un poème, une ode à la nature. 15 pages sans texte, signées Éric Sagot, où la forêt guyanaise rayonne : lianes entrelacées, cours d’eau vus du ciel, de jour, de nuit, dans le feu du soleil couchant ou sous d’intenses gouttes de pluie. Mais Maroni, les gens du fleuve n’est pas qu’une simple contemplation. La bande-dessinée, comme son titre l’indique, fait la part belle aux femmes et aux hommes (et même aux animaux, un court instant !) qui peuplent notre territoire : Wayanas, Businenge, Chinois, « métros », orpailleurs clandestins, militaires venus de la rive surinamaise… Sous les yeux du lecteur, se dessinent des bouts de vie qui, à coup sûr, interpelleront, feront sourire, rêver, réfléchir, espérer…