Jeremy Harrous, au bonheur des Touloulous
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Carnaval 2023

Jeremy Harrous, au bonheur des Touloulous

Propos recueillis par Marlène CLEOMA, m.cleoma@agmedias.fr
Jérémy Harrous

Grand habitué de Polina, Jeremy Harrous a découvert les bals parés masqués il y a déjà vingt ans ! Celui que les Touloulous réclament à chaque soirée paré masqué se prête à notre interview Déyè mask.

❚ Que vous évoque le mot « carnaval » ?

Le carnaval a toujours évoqué, évoque et évoquera toujours chez moi la joie intergénérationnelle. Dans les carnavals du monde entier, ce sont toujours des fêtes où il y a un mélange de tous les âges, de toutes les populations qui ont un seul objectif : celui de s’amuser.

❚ Vous êtes un fidèle de Polina depuis longtemps maintenant ! C’était comment votre première fois ?

J’ai fait ma première rentrée il y a 20 ans en effet, et depuis je n’ai jamais changé de crémerie. Car mes premières fois chez Polina n’ont pas été seulement la découverte d’un groupe ou de la danse. J’y ai découvert une âme carnavalesque ! Quand il y avait les Mécènes chez Polina j’y étais, il y a eu Karnivor et Pa Gain Nom, j’y étais et aujourd’hui les Blues Stars j’y suis !

 

"S’éloigner de ce côté éphémère qu’est l’apparence"
 
❚ Qu’est-ce qui vous plaît dans les bals paré-masqué...