Suriname : Le secteur de la santé craque
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
CHEZ NOS VOISINS

Suriname : Le secteur de la santé craque

Eric GERNEZ, à Paramaribo
EG
EG

Après le Covid, le secteur hospitalier est ravagé. Tout le monde aura tenu bon pendant la pandémie, reste que les problèmes se sont accumulés et à présent la maison santé craque.

 Deux ans nous séparent presque du premier décès dû au Covid au Suriname. Avec parfois peu ou pas de moyens, les hôpitaux et les personnels de santé ont répondu de manière exemplaire à la crise sanitaire. Comme souvent après une période de tension, vient le temps de l’introspection et du bilan. Arrive aussi le moment du constat, les caisses sont vides et le matériel usé.
Situation de l’après Covid

Face à l’inattendue pandémie, le système de soins a plutôt bien répondu au Suriname. Le bilan du pays, comparé à d’autres, est très honorable. Avec le recul, on se dit qu’on aurait pu éviter la casse économique engendrée par les quarantaines, mais, on peut comprendre le mouvement de panique des décideurs. Les raisons des difficultés du secteur de la santé sont structurelles et durent depuis longtemps, le Covid les a amplifiées et le secteur est maintenant dans une mauvaise passe.
Certains soins à l’arrêt

Le 1er mars, l’hôpital Diakonessenhuis, un des trois grands établissements du centre ville, a annoncé qu’il n’était plus en mesure de fournir des soins chirurgicaux.