Suriname : Histoires de bacs
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
CHEZ NOS VOISINS

Suriname : Histoires de bacs

Eric GERNEZ, à Paramaribo

Qui se souvient, avant l’an 2000, des passages en ferry vers Paramaribo ?

 On se dépêchait pour arriver le soir avant 20 h 00 l’heure du dernier bac, espérant être à temps pour éviter une longue nuit d’attente, observant frustrés les lumières de la ville et de ses plaisirs de l’autre côté du fleuve qu’on atteindrait désormais le lendemain matin.

Puis le pont est venu, on a oublié les délices de l’attente…

Les nostalgiques de cette époque vont pouvoir goûter bientôt à nouveau aux voyages sur la Suriname river.
Le retour du ferry pour soulager le pont
La liaison par ferry entre Paramaribo et Meerzorg est en train d’être relancée. Le beau pont ‘Wijdenbosch’, avec ses deux voies était calibré, ai début des années 2000 pour le trafic du Suriname. Aujourd’hui il est complètement dépassé et les files d’embouteillages sont fréquentes.

Il faut souligner que ce n’est pas vraiment le pont qui sature, mais le rond point sous dimensionné qui est à sa base. Sans doute que des voies de dégagement aideraient à fluidifier la circulation sur le pont.

Toujours est-il que pour aider à la circulation sur le pont, les autorités ont décidé de remettre en circulation le ferry qui reliait Meerzorg à Paramaribo.
Un nouveau pont
Enfin, le projet d’un nouveau pont est évoqué. Quant on connaît le délai nécessaire entre l’idée de la construction et l’inauguration d’un pont, il est plus que temps. Alors que le pont Wijdenbosch est saturé, et fatigué après 22 ans de services supportant des camions porte-grumes en surcharge, le projet est urgent. Il sera envisagé en amont, c'est-à-dire vers le Sud, au-delà de la zone où les navires de haut tirant d’air fréquentent le fleuve. Le pont sera ainsi plus bas, donc moins cher à construire. On ne peut que saluer cette initative, qui devrait également créer de nouvelles zones d’urbanisation dans des zones au foncier vierge.
La Gabrielle en passe d’être stoppée
Dans notre édition de vendredi, nous développerons les dernières péripéties du franchissement du Maroni entre Saint Laurent et Albina. La dernière nouvelle qui vient de tomber est l’imminence d’un arrêté stoppant la navigation de la Gabrielle vers la rive du Suriname, le ponton d’accueil présentant des risques à la navigation.

Ne vous inquiétez pas le service des pirogues est lui toujours bien effectif pour les piétons !